La manipulation vertébrale

Par Dr Richard Morency, chiropraticien


La manipulation vertébrale réfère aux techniques manuelles visant à corriger les vertèbres dont l’examen biomécanique a démontré une réaction de blocage et pouvant être associée à des déficits neurologiques.

Le fonctionnement

La manipulation vertébrale classique vise à produire une décompression articulaire. Il s’agit de techniques précises, appliquées dans un axe perpendiculaire aux surfaces articulaires et produisant une séparation maximale de 2mm, soit l’épaisseur d’une pièce de monnaie. Le déplacement rapide de gaz contenu dans l’articulation produit un phénomène sonore inoffensif appelé : cavitation. Celle-ci confirme la réussite de la manipulation.

Les effets

La correction de la dysfonction vertébrale influence l’organisme à plusieurs niveaux. La restauration de la mobilité vertébrale permet d’en contrôler la dégénérescence et de réduire l’interférence sur l’activité nerveuse. En effet, elle normalise localement et sur les structures distantes, l’activité des divisions sensitives, motrices et neurovégétatives du système nerveux.

L’objectif

La manipulation vertébrale procure un soulagement effecace en corrigeant la cause: la dysfonction vertébrale, et en neutralisant ses effets nocifs. Rappelons ici qu’à l’exception des bébés (<12mois), une dysfonction vertébrale entraîne inévitablement une réaction de compensation de manière à conserver l’équilibre. C’est-à-dire que des blocages supplémentaires se développent au fil du temps et forment un ensemble afin de pouvoir se tenir debout. Il s’agit là d’une des raisons pour laquelle la colonne vertébrale présente souvent des déviations. Nous interviendrons donc sur l’ensemble des dysfonctions présentes avec l’objectif de favoriser une nouvelle configuration mobile et une correction durable.

 

Fiche 1 : la lésion vertébrale
Fiche 2 : le traitement
Fiche 3 : la réhabilitation

Le contrôle de la dégénérescence est dépendant du retour de la mobilité vertébrale.